remède 1

Remède n° 1

Allô ! Maman bobo

Selon la théorie de l’amour vertical qui veut que les liens entre géniteurs et progéniture sont les seuls à être indéfectibles et à durer toute une vie, par opposition à l’amour horizontal fait d’amitiés, de coups de cœur, de passions, de mariages, etc., ne pas hésiter à abuser du remède Maman. Pour elle, vous êtes et vous serez toujours la plus belle ou celle qui a le plus mauvais caractère. Mais vous resterez dans le superlatif. Maman n’a toujours pas compris que vous avez des rides sur l’œil et dans la tête. Maman rêve que vous accomplirez le brillant destin auquel elle-même était vouée. Et puisque vous êtes seule, c’est que la rencontre et le romantisme guettent. Peu importe que Maman n’ait rien compris à ce que vous êtes, elle sait. Que vous méritez plus et mieux. Et, quelque part, elle vous envie un peu d’être jeune et dans une parenthèse antiroutine où vos préoccupations du moment sont aux antipodes du « qu’est-ce que je vais bien pouvoir faire à manger ce soir ? ». Elle est là, Maman. Allez, décrochez le téléphone.

Vous avez compris ? Tout l’art est dans la manière. Si vous croyez qu’elle se marre tous les jours avec lui ! Si vous croyez qu’elle peut en parler ! En lui montrant qu’il n’y a qu’elle qui peut vous comprendre et en lui suggérant que vous allez mal sans l’accuser d’en être responsable,’ vous lui donnez les moyens d’oublier qu’elle avait rêvé d’autre chose, elle aussi, et vous lui permettez de redevenir la Maman-qui-console et la première dame de votre vie…

Elle ne peut rien faire de plus pour vous, mais elle seule peut vous offrir ce beau cadeau : redevenir une petite fille en toute légitimité.