voyante

Remède n° 11

La voyante ou les copines qui tirent les cartes

Extrêmement réconfortant, qu’on y croie ou pas. Si on y croit, les prédictions vous aident à gagner un peu de sérénité. Si on n’y croit pas, cela permet de se dire qu’on est maîtresse de son destin et de le reprendre en main.

Entre la voyante et les copines un peu sorcières, il existe deux différences : l’argent (ça peut conditionner très fortement le choix) et la convivialité.

La voyante doit se choisir bonne. Inutile d’aller voir une harpie qui se vengera sur vous de ses propres malheurs en vous annonçant pour 40 euros : « Je vois une mort. Une rencontré avec un homme plus âgé que vous, qui va beaucoup vous aider dans votre travail, et un enfant. » Il y a des dames beaucoup plus fortes, et qui travaillent plus sérieusement. Donc, se renseigner avant. Cela fournit cm sujet de conversation intarissable. Les convaincues vous donneront toutes sortes d’exemples de prédictions qui se sont réalisées. Ce qui aura déjà le mérite de vous montrer qu’aucune situation n’est désespérée et que, avec de la patience, on finit toujours par recevoir son petit bout de bonheur ! Ensuite, le rendez-vous. En général, compter quelques semaines de délai entre le coup de fil et la rencontre sérieuse. Profitez-en pour rêver à loisir.

Le jour venu, la dame vous parlera de vous. Déjà thérapeutique en soi. Normalement, elle a un talent de télépathe et doit vous raconter des anecdotes qui confirmeront son don. Normalement aussi, vous devez jouer le jeu et répondre, un peu, à ses questions. Pour la mettre sur la piste. De toute façon, elle va vous épater. Elle verra la rencontre que vous êtes la seule à ne pas croire possible. Les difficultés du travail communes à tout le monde. Que vos parents…, c’est difficile. Qu’elle ait du talent ou pas, peu importe ; l’essentiel, c’est d’y croire. Comme pour le reste.

Si elle vous donne des détails et des repères précis sur votre vie, foncez dans la crédulité. Si elle est bonne, encore une fois elle ne vous décrira pas un avenir idyllique mais vous parlera de « changement de vie ». De déménagement, de difficultés professionnelles que vous surmonterez. De tout ce en quoi vous ne croyez plus aujourd’hui parce que vous allez mal.

Vous aurez droit à quelques conseils, que vous écouterez peut-être un peu plus que ceux des copines, serinés des dizaines de fois. Et vous repartirez contente. Quitte à dire, six mois plus tard, qu’elle s’était complètement plantée. Mais vous savez bien que le temps est relatif pour une voyante ! ! !

Du côté des copines qui tirent les cartes ou qui font le calcul et l’interprétation du thème astral, il existe d’autres joies. Le côté magique et la grâce de l’adolescence retrouvée. Les séances de voyance avec les copines excluent fondamentalement toute présence masculine. Normal : on va y parler uniquement d’amour. Boulot et santé se traitent chez les spécialistes.

Quand le roi de cœur va sortir, vous allez palpiter. Quand la dame de pique va sournoisement poindre le bout de son nez, vous allez maugréer et frissonner. Quand la rentrée d’argent va vous tomber dans les oreilles, vous allez l’investir sans plus tarder. En une heure, vous vous faites une séance de cinéma dont vous êtes l’héroïne. Si la copine est sympa, elle vous prédira tout ce que vous espérez : « Je vois un homme. Mais méfie-toi, il y a une femme dans sa vie. » (Vous en connaissez, vous, des hommes sans femme dans leur vie, à part les adolescents, les vieillards et les cinglés ?) « Mais ça va mal avec elle. » (Vous en connaissez beaucoup, vous, des hommes qui sont parfaitement bien avec leur femme ? Déjà, elle ne les comprend jamais, alors…) Si la copine n’est pas sympa, elle vous annoncera : « Méfie-toi. Je vois une trahison. Tu n’as rien à en attendre. » Dans ce cas, la copine n’est pas si maligne qu’il y paraît. Parce que vous ne la réinviterez jamais… elle vous porterait la poisse ! ! !